Archives mensuelles : mars 2013

Pour le DG de l’IRSN: plus c’est petit plus c’est sûr !!!

Du grand n’importe quoi!
Pour Jacques Repussard, Directeur de l’IRSN « il faut des technologies (nucléaires) éliminant les risques d’accident aussi graves (qu’à Fukushima). Cela demande  (…) d’imaginer d’autres types de réacteurs et d’arrêter la course à la puissance« .
Décidemment les nucléocrates ne peuvent se résigner à solliciter des fonds de recherches, avec l’éternel refrain: « on fera mieux la prochaine fois ».
On connait la chanson depuis Superphenix puis l’EPR.
Maintenant, il s’agit de faire plus petit, pour que la catastrophe soit… moins grande: il fallait y penser!
L’erreur est d’oublier de dire que « si c’est plus petit… il en faut davantage ! »
Or davantage de réacteurs, c’est davantage de risques d’accidents!

Notre J.R. national pointe préalablement les 5 conditions de la sécurité:
– la santé économique de l’exploitant (des sous, des sous!)
– la culture de la sureté (!)
– la recherche et l’innovation (ben voyons !)
– le contrôle (les sous traitants exploités apprécieront)
– la vigilance de la société (quel culot!)

La suite édifiante est ici: .Un J.R. à la française !